Anvers, la cité du diamant

Anvers constitue l’une des capitales du diamant taillé. Au même titre que Bombay, Tel-Aviv ou encore New York, elle détient les principales bourses de diamant dans le monde sinon figure même en tête de liste. Anvers est le centre mondial de commerce et de taille de diamants. C’est le numéro un des distributeurs de diamants. C’est l’endroit où s’effectuent 70 % des échanges mondiaux de diamants taillés. De même, elle est considérée comme le carrefour sur lequel passent 80 % de la production de diamant à l’état brut, à l’échelle internationale. C’est ici à Anvers que le Private Diamond Club s’est donc logiquement installé pour proposer à la vente en ligne sa collection de bijoux diamant de haute qualité.

Les bourses diamantaires d’Anvers

Anvers, appelée aussi one square mile, possède des quartiers diamantaires qui gardent précieusement les quatre principales bourses de diamant au monde. Chacune d’entre elles a sa spécificité. Parmi ces quatre bourses, l’on peut distinguer le Antwerp Diamond Bourse qui prend en charge les diamants taillés. Anciennement appelé Beurs voor Diamanthandel, Antwerp Diamond Bourse a été créé en 1904. Construite dans les enceintes du « Diamond Casino » en 1898, elle était une entreprise coopérative avant de devenir une bourse diamantaire. Elle est considérée comme l’une des plus anciennes bourses d’Anvers. C’est le centre de négociation où acheteurs et vendeurs se rencontrent pour faire affaire avec des diamants polis. Les diamants bruts sont, quant à eux, pris en compte au Antwerpsche DiamantKring. C’est la plus jeune bourse diamantaire d’Anvers, mise en place par des marchands de diamants en 1930. Les deux types de diamants, taillés ou purs, sont pris en charge par les deux dernières bourses à savoir la Vrije diamanthandel et le Diamond Club. Ce dernier fut la première bourse de diamant à Anvers, créée en 1893. De nos jours, les échanges de diamants de grosse taille continuent à avoir lieu au sein de cette bourse. Vrije diamanthandel a vu le jour en 1911 et est considéré comme la plateforme de rencontre des fabricants de diamants. Si les négociations ont lieu dans les bourses diamantaires, les transactions de pierres précieuses n’ont lieu que dans les bureaux d’Anvers, sous haute protection. Devenir membre de l’une de ces bourses n’est pas un jeu d’enfant. Chaque membre est soumis à un contrôle très strict. Ils doivent respecter certaines conditions afin de garantir la sécurité des transactions.

Une autre face d’Anvers

Hormis les quatre principales bourses diamantaires, Anvers dispose aussi de 1 500 sociétés de taille de diamants, strictement sous haute surveillance. Elles rassemblent les meilleurs polisseurs et maîtres tailleurs de diamants au monde. Tous les diamants sont taillés à Anvers et sont labellisés « taillés à Anvers ». Si Amsterdam était le paradis des acquéreurs de diamant après la Seconde Guerre mondiale, Anvers l’a remplacé aujourd’hui. La ville est incontournable en matière de transactions diamantifères. Le Private Diamond Club, qui propose du solitaire diamant, a ses bureaux à Anvers. Si Anvers était déjà un centre largement fréquenté depuis le XVe siècle, elle est devenue la capitale mondiale remplaçant Amsterdam depuis la moitié du XIXe siècle. Amsterdam reste tout aussi intéressante avec ses canaux et ses tulipes.