Bioéthanol : avantages et inconvénients

Objet déco tendance, la cheminée au bioéthanol se veut aussi économe en énergie. Utilisée principalement en tant que chauffage d’appoint, elle se retrouve de plus en plus dans les intérieurs contemporains.

Face à un tel engouement, un récapitulatif s’impose sur les atouts et les points faibles de ces cheminées innovantes.

ethanol

Les avantages des cheminées au bioéthanol

À la fois pratique et facile à utiliser, la cheminée au bioéthanol est recherchée pour son design qui s’accorde parfaitement à tous les styles de décoration contemporaine.Viennent ensuite son caractère écologique et l’économie d’énergie. En effet, cet appareil ne génère qu’un faible taux de CO2 et si toutes les conditions d’utilisation sont respectées, il ne nécessite qu’un volume minimal de carburant.

Que vous optiez pour les versions nomades ou fixes, l’installation d’une cheminée au bioéthanol ne nécessite pas de travaux et son esthétisme remarquable en fait tout de suite la pièce centrale de la pièce.

Tout en apportant le réconfort d’un feu de cheminée avec des flammes qui peuvent atteindre jusqu’à 30 cm de hauteur, la cheminée au bioéthanol ne produit aucune poussière, étincelle, suie, fumée ou cendre.

Ce qui élimine donc tous les travaux d’entretien nécessaires pour une cheminée traditionnelle. Lorsqu’il est construit suivant les normes de sécurité qui imposent des matériaux ignifuges, des finitions impeccables et un espace entre le réservoir et le stock de carburant, ce genre d’appareil ne présente aucun danger.

Pour ce qui est de l’utilisation proprement dite, cette nouvelle génération de cheminée fonctionne avec de l’alcool distillé issu des plantes sucrières qui est peu consommé par les brûleurs.

Quelques points négatifs

Même si son design est remarquable, la cheminée au bioéthanol ne pourra jamais remplacer un système de chauffage traditionnel.

Concernant les modèles nomades, il faut redoubler d’attention en les manipulant pour limiter les risques de brulure et d’étouffement. Et dans les cas où les 3 heures maximales d’utilisation journalières ne sont pas respectées, la facture risque de s’enflammer parce que le bioéthanol est nettement plus cher que le pétrole.

Enfin, il faut insister sur le fait que le bioéthanol produit tout de même du CO2 et il doit être utilisé dans une pièce bien aérée tandis que les vapeurs d’eau produites seront aspirées par un déshumidificateur d’air.