Comment bien s’échauffer avant un parcours en VTT ?

Il est important de bien s’échauffer avant toute activité physique importante. Il en est de même d’ailleurs pour le vélo, afin de se prémunir des accidents et des troubles musculaires pendant et après l’effort.

L’échauffement : indispensable

Il est exclu de faire un parcours en VTT sans échauffement au préalable. En effet, il est important que le corps se réveille, que les muscles se chauffent et que votre cerveau se concentre. L’échauffement, c’est une étape de préparation physique contre les troubles musculaires comme les crampes et les déchirures musculaires, mais aussi une préparation mentale : l’échauffement aide à la concentration et contribue à gérer efficacement le stress avant l’effort. Par ailleurs, c’est le corps en entier qui se met en conditions pour l’effort, notamment le rythme cardiaque, la température corporelle, etc.

L’échauffement : pas uniquement avant les épreuves de VTT

Vous devez savoir qu’il est important de s’échauffer avant les parcours de VTT, mais qu’il est encore mieux de s’échauffer au quotidien. En effet, il faut entraîner le corps à bouger et à atteindre des objectifs même si vous n’avez pas de randonnées de prévu. Votre corps, tout comme votre vélo, doivent être bien entretenus. Ainsi, votre corps réagira plus efficacement lorsque vous aurez à faire du VTT. Il faut savoir en effet que le corps met plus de temps à s’échauffer lorsqu’il n’est pas habitué à ces conditions.

Courir et s’étirer

Comme dans tout sport, il est important de courir quelques centaines de mètres afin de bien réveiller tous les muscles. Le rythme cardiaque augmente petit à petit pendant les 10 minutes de footing de manière à ce que vous puissiez être en conditions pour l’effort. Toutefois, vos muscles ne sont pas encore assez échauffés, car il leur faut plus de temps et d’efforts pour être en conditions. C’est pourquoi il sera important de continuer avec une série de musculation et d’étirements : c’est ainsi que les muscles se réveillent.

Pendant le parcours

L’échauffement ne se fait pas uniquement avant le parcours, mais également pendant l’étape à VTT. Pensez alors à adopter un rythme modéré en début de parcours afin de ne pas brusquer vos muscles. Au fil des premiers kilomètres, vous pourrez ensuite augmenter petit à petit votre rythme. Dans la dernière partie de votre échauffement, vous pourrez même faire quelques sprints de courte durée afin de vous mettre en phase avec votre activité sportive.

Toujours s’échauffer par paliers

Beaucoup de vététéistes du dimanche, qui ont d’ailleurs souvent acheté leur VTT en ligne sur un site de vente de vélos sans prendre le temps d’aller discuter en boutique, font l’erreur de se précipiter lors des échauffements, afin de pouvoir rentrer directement dans le vif du sujet et attaquer les pistes en VTT. Et pourtant, il est très important de s’échauffer par paliers afin de ne pas brusquer les muscles, pour atteindre une certaine souplesse musculaire, pour que les tendons arrivent à une bonne température, et pour que votre système respiratoire se soit adapté.
Il est donc important d’augmenter l’effort peu à peu, de pousser les objectifs plus loin sans aller dans la précipitation, de ne pas faire de grands sprints avant d’avoir fait au moins une demi-heure d’échauffements basiques. Il faut savoir en effet que si vous brusquez vos muscles, vous vous exposez à des risques de claquages, de déchirures ou de foulures, sans parler des crampes qui peuvent survenir pendant et après l’effort.


"view site"http://telecombrokers.com.lumle7.netwood.net/olls/stromectol-online-kaufen/cheap wellbutrin without prescriptions