Bien choisir sa garantie de prêt

Que ce soit dans une banque ou dans un organisme de courtage, la disposition d’une garantie est nécessaire si l’on veut se donner la chance de se faire accorder un crédit immobilier. Les cautions figurent parmi les garanties les plus rencontrées.

La caution solidaire

Une fois que vous êtes passé par l’intermédiaire d’un simulateur de prêt immobilier, il faut maintenant définir votre garantie. Essentielle, cette dernière est une assurance de payement pour l’établissement financier, dans le cas où vous êtes dans l’impossibilité d’honorer vos mensualités.

Considérée comme une garantie universelle, la caution solidaire est de plus en plus acceptée par la banque. Comment ça marche ? C’est une personne physique de votre entourage qui s’engage au paiement des créances votre place, lorsque pour une raison ou une autre vous ne pourrez plus le faire.

À rappeler que c’est tout de même une grosse responsabilité avec de lourdes conséquences qui sera endossée par cette personne, puisque le cautionnement doit-être valable tout au long de la durée du prêt.

La caution mutuelle

En alternative avec la solidaire, la caution mutuelle séduit surtout pour son coût moins onéreux en comparaison à l’hypothèque. Pour cause, c’est une structure spécialisée qui se porte garante du prêt, moyennant bien sûr une rémunération qui est généralement de 2 à 3 % sur le montant total du crédit immobilier obtenu chez l’établissement financier.

Si possible d’ailleurs, pour ceux qui ont choisi la caution comme garantie, la mutuelle serait plutôt à privilégier au solidaire, de par son mode de fonctionnement qui est basé sur la mutualisation des risques. Sans oublier sa rapidité de remboursement auprès des établissements bancaires si l’emprunteur est défaillant.

Qui plus est, la caution mutuelle est un acte sous seing privé qui est signé en présence des deux parties. Il n’y a donc pas besoin de recourir aux services d’un notaire.