Intégrer un master en communication: mode d’emploi

Avec 370.000 personnes employées, le secteur de la communication est en pleine métamorphose mais toujours à la recherche de nouveaux candidats. Concurrence accrue et compétences de plus en plus spécifiques donnent la part belle aux diplômes supérieurs au bac+2, notamment aux licences et master en communication.

Un master en communication se décline en deux années de cursus, le master 1 et le master 2. Pour être admis en master 1, il est nécessaire de posséder un niveau bac+3, et quand au Master 2, il nécessite un bac+4.

Outre des qualités telles que l’ouverture d’esprit et la curiosité, il est recommandé de posséder de bonnes qualités d’expressions et de synthèse, ainsi qu’une bonne maitrise d’une ou de plusieurs langues étrangères, pour intégrer un master en communication et d’une manière générale faire carrière dans ce secteur.

Pour développer sa maîtrise des langues et mettre tous les atouts de son coté pour sa future recherche d’emploi, une bonne solution peut être de choisir une formation dont une partie du cursus s’effectue à l’étranger. C’est le cas du Master Communication et Business et du Master Communication institutionnelle de l’Institut mac Luhan, qui s’effectuent respectivement en Angleterre et en Espagne.

Une autre formule prisée par les recruteurs est celle du master en communication effectué en alternance, qui possède à la fois une valeur universitaire et professionnelle et permet bien souvent une entrée dans le monde du travail plus rapide.

Les master en communication ont la particularité d’exister dans de très nombreux domaines divers et variés, qu’il s’agisse de la communication institutionnelle, communication d’entreprise, communication internet, communication de crise ou encore communication événementielle. Ils préparent à des métiers tels que responsable  communication, attaché de presse, chargé de relation publiques ou chargés d’études médias.