L’assurance-crédit : la solution idéale pour la gestion du risque client

Le crédit fournisseur est une pratique largement répandue au quotidien par la plupart des entreprises. En consiste-t-il ? Concrètement, une société commande un produit ou un service à une autre société qui livre la prestation sans être payée à la livraison. Le paiement intervient généralement un ou deux mois plus tard. Ce système assure la satisfaction immédiate des clients qui peuvent commencer à profiter de la prestation sans bourse déliée.

Dans la majeure partie des cas, le paiement intervient finalement, même si l’entreprise ayant émis la facture doit relancer son client à plusieurs reprises. Mais, statistiquement, 20% des factures émises ne sont jamais réglées : c’est le défaut de paiement caractérisé, pénalisant brutalement l’entreprise qui en est victime, pouvant même aboutir à une cessation d’activité consécutive à une faillite. Heureusement, ce risque peut être évité grâce à l’assurance crédit.

L’assurance crédit : l’assurance tout risque contre les défauts de paiement
Contrat d’assurance stratégique pour toute société (quelle que soit sa taille ou son secteur d’activité), l’assurance credit assure les créances clients d’une entreprise : si la facture venait à ne pas être honorée, l’assurance crédit prend alors le relais de la société prise en défaut en payant la quasi totalité de la facture (plus ou moins 90% selon les contrats) à sa place.

Assurance crédit : combien ça coûte ?

Le coût peut être forfaitaire ou basé sur le chiffre d’affaires de l’entreprise.

La maîtrise du risque client en 3 services gagnants
Premier service : la prévention

Grâce à sa banque de données mise à jour en temps réel, l’assurance crédit est à même de vérifier la solvabilité d’un client avant la signature d’un contrat. Elle est tenue d’informer son client dans le cas d’une situation trop risquée.

Deuxième service : le recouvrement

Quand la prévention échoue, la facture non payée aboutit au service contentieux. Dans ce cas, c’est l’assurance qui prend en charge les formalités de recouvrement, d’abord par voie amiable, puis judiciaire si la démarche amiable n’a pas porté ses fruits. Dans les deux cas, les frais sont supportés tout ou partie par l’assurance crédit.

Troisième service : l’indemnisation

Le recouvrement judiciaire n’a rien donné (faillite, dépôt de bilan…) ? Le temps est alors la procédure d’indemnisation. La facture non réglée est prise en charge au neuf dixième par l’assurance crédit.

Pourquoi faire appel à la SFAC

Syndicat Français des Assureurs Conseils, la SFAC existe depuis 1979 pour défendre les intérêts des entreprises en les conseillant et en les accompagnant dans le choix de leur société d’assurance crédit. La SFAC est présente dans la France entière pour être au plus prés des entreprises et faciliter ainsi le contact entre adhérents et compagnies d’assurance crédit. La SFAC assure également une veille juridique à la disposition de ses adhérents.