Le marché immobilier : un boom dopé par les sites d’annonces

En matière d’ immobilier , le Maroc fait figure d’exception. On assiste, en effet, depuis des années à une véritable explosion des sites d’ annonces. Chaque jour, des centaines de nouvelles petites annonces  au Maroc sont diffusées et sont vues par des milliers d’internautes. La toile est ainsi, au fil des années, devenue un média incontournable au service de tous clients et propriétaires.

Le véritable pouvoir des sites d’annonces

Les plus visités comptent un nombre impressionnant de propositions. Tous les types de produits sont proposés du studio au plus splendide des riads. Les sites d’annonces sont aujourd’hui totalement incontournables. Il est d’ailleurs quasiment impossible de réaliser des affaires dans l’ immobilier sans petites annonces sur le net.

Enchères et petites annonces

Au début des années 2000, les sites d’enchères ont connu une véritable ascension sous l’impulsion, principalement, d’ebay. Mais, très vite, les limites du système sont apparues : certains biens se vendaient à un prix parfois supérieur à leur estimation réelle alors que d’autres de trouvaient pas preneur. Certains internautes effectuaient des surenchères de manière totalement anti économique.

Aujourd’hui, on observe un retour en force des sites de petites annonces (même les sites spécialisés dans la vente par enchères disposent désormais d’un espace dédiée aux annonces plus classiques).

L’avantage des petites annonces sur internet

La toile est un formidable média qui permet de visiter, de manière virtuelle, des biens immobiliers sans bouger de son fauteuil. Alors qu’autrefois, il fallait rendre visite à des agences pour avoir une idée de la qualité du bien convoité, la toile permet de se faire, moyennant quelques clics, au moins une première idée.

Les technologies ont évolué. Les visites « virtuelles » sont très répandues. Et, les annonces disposent toutes à minima de photos.

Mais attention aux présentations plus flatteuses que la réalité ! L’idéal est de pouvoir se rendre sur place avant d’avancer davantage dans ses prospections et de se rendre compte par soi même de l’état réel d’un bien immobilier. Internet ne peut, en effet, pas tout.