L’élevage des poissons-combattants en aquarium est simple

Facilement élevés dans un aquarium à la maison, les mâles poissons-combattants sont des bâtisseurs de nids de bulles en surface de l’eau. Pour constituer ce nid douillet et compact, avec l’aide de leur organe appelé le labyrinthe, ils soufflent une grande série de bulles qui s’accumulent juste à la surface de l’eau, souvent au contact d’une plante flottante comme Ceratophyllum demersum. Une fois que la femelle libère les ovules dans l’eau, le mâle va les recueillir dans sa bouche, les déposer dans le nid et les fertiliser. Les œufs fécondés sont ainsi protégés au sein des bulles collantes.

Ces poissons sont donc des constructeurs de nid de bulles parce que les conditions de l’eau à l’état sauvage sont normalement proches de la stagnation. Comme à leur naissance les alevins n’auront pas encore développé un système de labyrinthe ou des branchies efficaces, il est préférable de maintenir ce nid près de la surface de l’eau où, par capillarité, il est capable d’absorber l’oxygène directement dans les tissus du corps.

En Thaïlande, ces poissons sont élevés par milliers dans de vieilles outres appelées les « Mékong Whisky », empilées côte à côte le long de la chaussée. Il y a tellement de bouteilles hermétiquement emballés qu’une personne est capable de marcher en toute sécurité au-dessus d’eux. Un éleveur qui fournit ces poissons à l’exportation peut s’attendre à recevoir autour de 10 cent par poisson, ce qui est bien dans cette région assez pauvre en campagne.

L’élevage par reproduction du poisson-combattant en aquarium n’est pas si difficile que cela, mais elle nécessite de respecter un protocole précis, en particulier lors de l’éclosion des alevins qui ne doivent jamais se retrouver au contact d’un air asséché. Pour respecter ce principe d’air ambiant humide, n’hésitez pas à colmater toutes les ouvertures d’un aquarium de ponte par de la ouate.