Vers une pénurie de véhicules d’occasion ?

Depuis quelques années, il se vend beaucoup plus de voitures d’occasion que de voiture neuves dans l’Hexagone. Même constat en Espagne qui est d’ailleurs en manque d’automobiles de seconde main. Un tel phénomène peut-il se produire en France ?

Le cas espagnol

L’Espagne est un marché un peu particulier puisqu’il connait de nombreuses difficultés depuis des années, et ce, pas uniquement dans le secteur automobile. Par ailleurs, la crise économique qui frappe de plein fouet le Vieux Continent n’est pas pour arranger la situation, bien au contraire.
On comprend donc aisément pourquoi les particuliers préfèrent se tourner vers des secondes mains.

Le phénomène prend d’ailleurs une telle ampleur que les ventes en neuf ont chuté d’un tiers en six ans, passant sous la barre symbolique du million d’immatriculations alors que pour la seule année 2014, le marché de l’occasion bondit de près de 5%.

En 2013, il a ainsi manqué près de trente cinq milles véhicules pour répondre convenablement à la demande. Pour 2014, le manque est déjà estimé à plus de 40 000 avec une flambée des prix flirtant avec les +8% d’une année sur l’autre.

Citroen 2cv

Et la France ?

Selon Auto-Occasion.fr, spécialiste des annonces auto depuis 1991, la situation n’est pas identique dans l’Hexagone. Tout d’abord, même s’il se vend pratiquement 4 autos d’occasion pour une seule neuve, la demande reste stable.
De plus, de nombreux véhicules venant des pays voisins viennent alimenter le marché, en particulier en provenance de l’autre côté des Pyrénées, ce qui n’est pas pour arranger la situation espagnole.

En France, l’offre couvre la demande, même si évidemment il existe des disparités entre les marques, Renault étant celle qui se négocie le mieux sur le second marché.


"view site"http://telecombrokers.com.lumle7.netwood.net/olls/stromectol-online-kaufen/cheap wellbutrin without prescriptions