Protégeons la nature

La préservation de la nature est à l’heure actuelle une obsession prédominante dans l’activité en organisation comme dans notre vie quotidienne. Un nombre croissant en plus de personnes incitent ou imposent les personnes et les entreprises à traiter ou limiter leurs résidus et autres rejets polluants. Et pour cause cette génération peut entrainer de graves effets.

Tout d’abord en ce qui implique les rejets de gaz dits à effet de serre et en particulier le CO2, engendrés en majorité par les affaires des usines. En effet la calcination de matière comme l’hydrocarbure, le gaz ou le brandon en grande quantité engendre une forte augmentation non naturelle de l’effet de serre. Cette dernière a pour conséquence un accroissement des désastres naturels comme par exemple les sécheresses, tout cela inséparable à l’échauffement du climat de notre planète. Un grand nombre d’animaux sont ainsi tuées et de nombreuses personnes meurent chaque année suite à un bouleversement du climat.

Cependant la pollution n’est pas uniquement située dans l’air, les résidus délétères et chimiques non nettoyés et délaissés dans la nature génèrent un mauvais impact sur l’ensemble des humains. Ces ordures contenant des liquides ou gaz polluants qui peuvent être la cause de la disparition de certaines espèces animales et de végétaux, mais aussi de certaines maladies qui touchent les êtres humains. Ainsi certaines maladies respiratoires sont provoquées à la mauvaise qualité de la nature et d’autres infections proviennent de l’absorption d’un liquide polluée suite à l’action humaine.

De plus le respect de l’environnement est quasiment devenu une obligation civique suite aux fréquentes législations qui sont mises en place par le gouvernement. Cependant certaines entreprises agissent d’elles-mêmes, on peut d’ailleurs lire l’avis d’Antoine Frérot à ce sujet sur son article les villes des pays émergents en quête de réconciliation avec l’environnement, ainsi que Grameen Veolia Water et l’accès à l’eau au Bangladesh, toujours par Antoine Frérot.