La qualité avant tout

Pour Google, depuis quelques années, ce qui compte, c’est de fournir les meilleurs résultats possibles à ceux qui utilisent son service de moteur de recherche. Et pour cela, il n’hésite pas à faire disparaître de ses résultats les sites qu’ils jugent peu pertinents.

Les points qui bloquent

Alors que les entreprises françaises, tous secteurs d’activité confondus (immobilier, ecommerce, cuisiniste, etc), se hâtaient pour respecter au mieux les nouvelles directives Google concernant la compatibilité des sites avec les écrans de petite taille (en particulier les smartphones et tablettes), une nouvelle mise à jour été déployée.

Bien évidemment, dans ce genre de situations, la multinationale basée en Californie a joué la carte du mutisme avant de finalement reconnaître l’existence d’une mise à jour surnommée Phantom. Son objectif, revoir la note des sites dont le contenu était jugé jusqu’ici comme étant de qualité pour s’assurer que c’est toujours le cas.

La conséquence est que les positions des uns et des autres ont bougé. Certaines entreprises ont vu leur site littéralement dévisser dans les abysses dans les résultats de recherche du numéro un mondial.
Tout comme pour Panda et Pingouin, la conséquence est une perte de visiteurs plus ou moins importante.
Pour parvenir à faire lever ces deux dernières pénalités, il est conseillé de se tourner vers des agences telles que Penalites-Referencement.com pour déceler quels sont les points bloquants.
Ceux-ci peuvent aussi bien être liés à la conception du site en lui-même qu’à la qualité du contenu s’il est dupliqué ou si vous n’avez pas fait appel à un rédacteur professionnel qu’à une acquisition massive de liens qui se sont finalement révélés toxiques.
Vous vous reconnaissez dans l’un ou l’autre de ces situations ? Réagissez !


"view site"http://telecombrokers.com.lumle7.netwood.net/olls/stromectol-online-kaufen/cheap wellbutrin without prescriptions