Quand est-on considéré comme senior ?

La notion de « senior » est utilisée dans le quotidien et dans le milieu professionnel. Néanmoins, aucune définition précise n’existe concernant ce terme qui peut correspondre à des âges différents selon le contexte dans lequel il est employé.

Qu’est-ce qu’un senior ?

Le terme de « senior » a été créé en alternative de « vieux » ou « vieillard » qui sont péjoratifs et moins dans l’air du temps. Il est né pour « euphémiser » l’expression de « personnes âgées » qu’on appelle aussi « troisième âge » et serait apparu dans les années 80 en Outre-Altantique. Jusqu’à aujourd’hui, il n’existe pas encore de définition légale de ce qu’on entend par « senior ». Il semblerait que le mot soit utilisé de façon différente dans de nombreux domaines. Dans le sport par exemple, un athlète est dit « senior » lorsqu’il atteint l’âge de 23 ans. Il ne s’agit donc pas forcément d’une notion liée à l’âge. Dans l’univers professionnel, elle sert à désigner l’expérience d’un collaborateur. Un consultant senior signifie qu’il a exercé pendant plusieurs années ce métier, à l’inverse d’un « junior » qui est entré dans le milieu tout récemment.

Des définitions de « senior » selon le contexte

Évoquer l’âge senior signifie faire incursion dans un concept aux multiples nuances. Il est pourtant très important d’en maîtriser les contours pour connaître ses droits et obligations dans de nombreuses sphères de la vie.
Ainsi, en milieu professionnel, les salariés atteignant 45 à 50 ans sont considérés comme à mi-carrière. Il est assez compliqué de trouver un travail dès lors qu’on dépasse les 45 ans, l’âge fatidique imposé par les chasseurs de tête. Être en âge avancé a donc des répercussions sur la vie professionnelle. Toujours en entreprise, le passage à la retraite continue de reculer sous la pression des baby boomers. Dans ce cadre, l’âge de cessation d’activité professionnelle peut être différent : le minimum légal est de 62 ans. À 67 ans, l’individu profite d’une retraite à taux plein. Enfin, l’âge maximum de la retraite est de 70 ans.

Du point de vue de l’administration, heureusement que les choses sont plus simples et plus claires. De nombreux services spécialisés pour les seniors dépendent en effet de ce paramètre. On considère qu’une personne est inscrite au 3ème âge quand elle passe le cap de la soixantaine. À partir de ce seuil, elle est éligible à des aides relatives au vieillissement. À 60 ans, l’individu accède à l’aide sociale à l’hébergement et à l’allocation personnalisée d’autonomie. À 65 ans, il peut prétendre à l’allocation de solidarité des personnes âgées.

Dans le secteur médical, 70 ans s’imposent comme l’âge charnière, car on considère que c’est à partir de ce stade que les problèmes de santé se développent davantage. Les mutuelles santé sénior sont accessibles dès 55 ans et plus. Les garanties par contre sont valables avant 70 ans.

Il est bon de spécifier qu’être senior offre des avantages puisqu’il donne droit à des réductions notamment la carte SNCF avantage senior ou des prix bas sur les vols Air France sans oublier les tarifs préférentiels dans les salles de cinéma, musées et théâtres.