Qu’est-ce qu’une chaudière à condensation ?

Quel que soit le rendement d’une chaudière classique, elle connait des pertes thermiques de combustion par la fumée et par la vapeur d’eau contenue dans cette fumée. La chaudière à condensation a été créée pour récupérer cette énergie perdue sous forme de chaleur afin de l’utiliser pour optimiser le rendement.

La chaudière à condensation, c’est quoi ?

Une chaudière à condensation est une chaudière qui profite de la chaleur issue de la vapeur d’eau contenue dans ses gaz d’échappement pour fournir davantage d’énergie. Après la récupération de cette vapeur, elle est condensée avant d’être rejetée sous forme liquide. Le rendement d’une chaudière à condensation peut atteindre 100 % PCI.

Le principe de fonctionnement d’une chaudière à condensation

À haut ou à bas rendement, les chaudières classiques perdent de l’énergie par les fumées d’une part et par la vapeur d’eau d’autre part. En effet, elles perdent l’énergie par le biais de la température des fumées qui est d’ailleurs plus importante que la température de l’air de combustion. Quant à la vapeur d’eau, elle est aussi contenue dans les fumées qui sont issues d’une réaction chimique de la combustion qui produit du CO2 et de la vapeur d’eau si la chaudière est à son point normal.

Généralement, une chaudière à condensation doit s’adapter au chauffage « chaleur douce » ou « basse température ». Dans certaines conditions, on peut créer une chaudière à condensation en ajoutant un récupérateur-condensateur à une chaudière classique. Mais avant, il faut faire appel à un spécialiste pour réaliser une étude de faisabilité.

Les avantages fiscaux d’une chaudière à condensation en France

Le gouvernement français a mis en place un dispositif des Certificats d’Économies d’Énergie qui permet d’apporter une aide financière aux personnes qui désirent remplacer leur chaudière vétuste par une chaudière à condensation. De même, l’installation de ce type de chaudière permet de bénéficier d’un crédit d’impôt de 10 % sur le coût d’une chaudière installée par un professionnel. Ce crédit impôt a pris fin le 31 décembre 2013.