Redécouvrir le piano, un instrument fascinant

Le piano est un instrument tout bonnement fascinant. On le voit partout, on l’entend à la radio, on le retrouve sur scène, que ce soit à l’Olympia ou dans le piano bar du coin. Mais qui, aujourd’hui, parmi ceux qui vont lire cet article, savent exactement comment fonctionne le piano. Voici, mis en lumière, quelques éléments de fonctionnement de cet instrument. Si vous les retenez, vous pourrez les ressortir en société et briller : « chérie, sais-tu que le piano compte très exactement 88 touches, dont 36 noires qui servent à jouer la gamme chromatique ? »

Le piano date du XIXème siècle

Le piano dans son format actuel a été défini durant la première moitié du XIXème siècle. Il s’inspire notamment du piano-forte, un instrument créé aux tournants des XVIIème et XVIIIème siècles. Le piano-forte, conçu par un Italien, un certaine Cristofori, découle lui-même du clavicorde, proche du clavecin. Le piano est un instrument à cordes frappées.

Des pédales pour affiner son jeu

Un piano compte généralement deux ou trois pédales. Chacune a une fonction bien précise. La pédale de gauche, ainsi, déclenche quand on l’actionne un effet de sourdine. La pédale de droite permet de produire une effet de résonance. Quand l’instrument dispose de trois pédales, il est équipé d’une pédale du milieu que l’on peut qualifier, en schématisant, de « super effet de sourdine ».

88 touches pour un clavier normal

Le piano compte généralement 88 touches, 52 blanches et 36 noires. Les blanches jouent sur plusieurs octaves la gamme diatonique (do, ré, mi…), et les noires la gamme chromatique.

Acheter un piano sur Internet ?

Un piano s’essaie avant de s’acheter. Pianos International possède quatre points de vente, où le pianiste amateur comme confirmé peut trouver son instrument : piano à queue, piano droit, numérique ou acoustique, neuf ou d’occasion. Si vous recherchez les plus grandes marques, il faudra par exemple vous rendre au 5 boulevard St-Germain, dans le cinquième à Paris.